Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Logo LE LUC couleur

PUGET-SUR-DURANCE

84360

Département de Vaucluse

Arrondissement d'Apt

Canton de Cadenet

Communauté de Communes 

des Portes du Luberon

712 habitants

43° 45" 21' Nord

5° 16" 11' Est

 

Agenda

 

 

 

 

 

 

 

#

FETE VOTIVE

Vendredi 21 juillet

Samedi 22 juillet

Dimanche 23 juillet

Extérieur

#

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations diverses

plandepuget

  # 

Calendrier annuel des périodes

d'incinération des végétaux 

  14325-1-copie-1

#

Nouveaux horaires des déchèteries.

 

  4146-1

 

 

 

Bienvenue sur le blog de la Mairie de PUGET-SUR-DURANCE.

Vous pourrez accèder à toutes les informations concernant la Mairie , aux compte-rendus des réunions des différents Conseils Municipaux

et à toutes les décisions prises par votre nouvelle Municipalité.

Vous pouvez poser vos questions en faisant "ajouter un commentaire" et il vous sera répondu dans les cinq jours au même endroit.

Vos commentaires sont également les bienvenus.


Bonne visite !

Ouvertures et Permanences

 

Ouvertures de la Mairie

 

 

Nathalie et Manue vous recevront les :

 

Lundi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30

Mardi  de 14h à 17h30

Mercredi de 9h à 12h

Jeudi de 9h à 12h30

Vendredi de 9h à 12h30 et de 14h 17h30

Samedi de 9h à 12h

 


Permanences du Maire

 
sur rendez-vous .

 

Votre nouvelle équipe

 



Maire : Alain Sage

Premier adjoint : Jean-Daniel Duval

Deuxième Adjoint  : Danielle Faidy

Troisième Adjoint  : André Capanni

 

Quatrième Adjoint : Alain Blancheton

Conseillers Municipaux :

Jean-Claude Aoustin

Suzanne Bouchet
Christine Charbonnier

Nathalie Clausells
Christelle Fernandez

Gilbert Guérin
Sylvain Meyssard
Michèle Moulinet
Cathy Prost
Jean-Marie Scano

23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 11:01

Vous savez que l'école de Puget est jumelée avec une école du Burkina Faso.L'association Solidarité Plus aide cette école dont les enfants n'ont pas à manger le midi dès que les dotations de l'état Burkinabé sont épuisées.

Cette fête de l'Afrique et du Burkina Faso vous permettra de mieux connaître le pays puisque des animations,de l'artisanat,un repas Burkinabé,des danses,tout cela vous permettra d'appréhender le pays des hommes intègres,(nom des habitants du Burkina Faso) .

N'oubliez pas que le Burkina est un pays francophone.

Venez nombreux,avec vos enfants puisqu'il y aura du football et d'autres animations pour tous les âges.

Inscrivez-vous pour le repas en Mairie sans tarder.

0490082196

Merci

Repost 0
Published by mairie de puget
commenter cet article
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 11:47

Vous avez reçu dans votre boîte à lettres un tract concernant la fusion Puget Mérindol.

Ce tract émane de l'opposition à Madame le Maire de Mérindol et c'est en réalité un règlement de compte interne au Conseil Municipal de Mérindol.

Qu'en est-il de cette supposée fusion ?

Personnellement ,je reste persuadé que les services de l'Etat nous imposeront cette fusion dans les années à venir (mais tout le monde ne pense pas la même chose) ,de la même manière qu'ils nous imposé la fusion des Communautés de Communes pour les plus petites (moins de 15000 habitants).

Nous avons 36000 communes et 66 millions d'habitants,l'Allemagne a 8500 communes pour 85 millions d'habitants:cherchez l'erreur !!! je suppose qu'un jour viendra où l'on nous dira qu'il n'y aura plus,dans l'avenir,de communes de moins de 3000 habitants par exemple.Des candidats à la primaire parlent de 30 000 communes de trop !!

Alors où en est-on ?

Pourquoi Mérindol et non Lauris? parce que la taille de Mérindol est plus proche de la notre mais je reste convaincu que la finalité sera un jour , Puget-Mérindol-Lauris

Pourquoi faire ?

Pour mutualiser les moyens car les dotations de l'état sont en chute libre

Nous nous sommes donc réunis avec Mérindol pour commencer à discuter de la faisabilité d'un tel projet mais des résistances internes dans les deux conseils municipaux rendent ce projet impossible pour l'instant .De toutes façons,les administrés des deux communes auraient été consultés par référendum mais ceci n'est pas à l'ordre du jour puisque ce projet n'est plus à l'ordre du jour.

Les bruits qui courent dans les deux communes ne sont que le fait d'une bataille interne à Mérindol.Pour ma part,je pense que ce projet demandera l'aval de la totalité du Conseil Municipal ainsi que l'avis favorable de la majorité des Pugétains.

Dormez tranquille,Puget n'est pas près de disparaître,même si une fusion aurait gardée l'identité des 2 communes en ne mettant en commun que les moyens.

Le Maire

Alain Sage

Repost 0
Published by mairie de puget
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:20
CINEMA A PUGET - LUNDI 11 AVRIL 2016 - 2ème projection

LUNDI 11 AVRIL 2016 A 14H00

(à partir de 6 ans)

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Informations
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 14:17
CINEMA A PUGET - LUNDI 11 AVRIL 2016

LUNDI 11 AVRIL 2016 A 10H00

(à partir de 3 ans)

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Informations
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:26
SOIREE POLAR A PUGET
Repost 0
Published by mairie de puget - dans Informations
commenter cet article
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 11:56

Bibliothèque Municipale de Puget

Coup de Projeteur N°94

Prêt de la Bibliothèque Départementale

 

Bibliobus du 3 Décembre 2015

 

 

Voyages  (Code Dewey 910 ….)

 

Barthelet, Philippe : « Le Voyage d'Allemagne »

Ce livre nous invite à un voyage en Allemagne aux confins de la Forêt-Noire, jusqu'au lac de Constance. Le cœur du récit est le village de Wilflingen, où réside Ernst Jünger. Les deux auteurs relatent les moments passés en sa compagnie et celle de son épouse, dans un climat de simplicité amicale, évoquant la vie quotidienne et les questions littéraires. En contrepoint, des conversations avec des tiers, écrivains pour la plupart, amis de Jünger ou fascinés par lui : Julien Gracq, Henri Thomas, Jules Roy, Stephen Spender et même François Mitterrand. Par association, apparaissent d'autres figures majeures de la littérature germanique : Novalis, Wieland, Annette von Droste-Hülshoff, Heine, Hölderlin surtout, jusqu'au poète Friedrich Georg Jünger, le frère d'Ernst, ou Heidegger. La tradition du romantisme allemand contenait pour chaque artiste le rituel du voyage.

Buffet, Charlie : « La vérité sur Robinson et Vendredi »

Le 1er février 1709, un navire de corsaires anglais mouille devant l'île déserte Juan Fernandez, perdue en plein Pacifique. L'équipage aperçoit un feu sur le rivage. Le lendemain, une chaloupe est envoyée à terre et découvre "un homme vêtu de peaux de chèvres et qui semblait plus sauvage que leurs premiers propriétaires". C'est Alexander Selkirk, marin écossais abandonné quatre ans plus tôt sur l'île, qui retrouve l'usage de sa langue pour raconter au capitaine, Woodes Rogers, comment il a survécu. Son histoire inspira, quelques années plus tard, le premier best-seller : Robinson Crusoé. Passionné par l'histoire du "vrai" Robinson, Charlie Buffet a retrouvé et traduit les récits originaux des témoins de l'époque, Woodes Rogers, William Funnell, John Welbe, Basil Ringrose et William Dampier. Il les commente afin de mieux comprendre l'incroyable expérience d'Alexander Selkirk et le mythe, si puissant qu'il absorbe également le "vrai" Vendredi, un Indien abandonné sur la même île, vingt-trois ans plus tôt.

Genté, Régis : « Voyage au pays des Abkhazes »

« Excellent ouvrage, passionnant à lire de bout en bout. Il permet de commencer à comprendre le Caucase en peu de pages. » (Commentaire d'un lecteur sur Amazon)

Hudson, William Henry : « Un Flâneur en Patagonie »

Le séjour de William Henry Hudson en Patagonie au début des années 1870 fut la grande aventure de sa vie. Ses chevauchées dans la pampa avec sa seule carabine pour survivre, ses nuits sous les étoiles, sa vie libre de gaucho, sa nostalgie quand passaient dans le ciel les oiseaux migrateurs fuyant les hivers antarctiques, ses instants d'éblouissement comme aux premiers matins du monde, tels sont les sujets de ce livre.

 

 

1

Newby, Eric : « La dernière course du blé »

1938.Eric Newby, employé dans une agence de publicité, s'ennuie ferme et rêve d'aventures.Sur un coup de tête, il s'engage à bord d'un quatre-mâts finnois de belle allure, le « Moshulu ». L'extraordinaire course qui, chaque année, oppose les derniers voiliers de quelques armateurs mégalomanes pour s'en aller chercher en Australie la première récolte du blé et la ramener toutes voiles dehors à Londres par le Horn lui embrase l'imagination.Ah, jeunesse ! S'il avait su ! La vie de mousse se révèle quelque peu différente de ce qu'il avait imaginé, non sans quelque innocence. Pourtant, jamais Newby ne se départit de son humour pour le moins ravageur qui, conjugué à un sens aigu de l'émerveillement, nous vaut un récit d'une rare saveur.Notre héros n'aura guère le temps de souffler après son arrivée à Queenstown le 10 juin 1939: la guerre est bientôt là, qui va l'emporter. Fin d'une époque : jamais plus ne s'affronteront ces mastodontes de la mer. C'était la dernière "course du blé".Dès sa parution à Londres en 1956, ce livre reçut un accueil exceptionnel : « Le livre le plus drôle et le plus émouvant jamais écrit sur la vie en mer au temps de la marine à voile » («Western Mail»).

Peyssonnel, Jean-André : Voyage dans les régences de Tunis et d'Alger »

En 1724 et 1725, Jean-André Peyssonnel est le premier chrétien à parcourir l'intérieur des régences de Tunis et d'Alger, pour y mener des observations susceptibles de nourrir les sciences de son temps. Les lettres à différents correspondants, membres d'académies, dont il espère tirer la reconnaissance de sa qualité de savant, forment la relation de son voyage en " Barbarie ".

Riegel, Caroline : « Eclats de cristal en forêt gabonaise »

« Un livre remarquable sur ce pays fascinant qu'est le Gabon. Caroline Riegel semble s'inscrire dans la lignée de ces écrivains voyageurs aux yeux grand ouverts sur le monde et l'Humanité. » (Commentaire d'un lecteur sur Amazon)

Roger, Marc : « La méridienne »

Accompagné de son âne Babel, Marc Roger traverse la France, l'Espagne, la Méditerranée, enfin l'Afrique...Il marche. Il lit. Au gré de ses étapes, lecteur public, il prête sa voix aux textes et aux auteurs, en partage avec tous les publics qui désirent l'écouter. De Saint-Malo, son port d'attache, à Bamako où il est né, Marc Roger fait le chemin à l'envers et parcourt au total un peu plus de 7 000 kilomètres.

Rolin, Olivier : « Bakou, derniers jours »

« Magnifique roman au bord de la mer Caspienne. Qui aime le voyage et la littérature ne peut pas rester insensible à ce livre aussi libre de ton qu'inspiré. » (Pascal de Fnac Marseille)

Saint-André, Alix de : « En avant, route ! »

« Trois fois Alix de Saint André a fait à pied le pélerinage qui mène au tombeau de St Jacques. D'une plume gaie, humoristique, tout en mouvement, elle raconte ses craintes, ses rencontres, ses déboires, ses joies. » (Laurence de Fnac Caen)

Seigne, Aude : « Chroniques de l'Occident nomade »

« Le sujet du livre - le voyage pour le voyage - est traité à partir des expériences de la jeune fille. Or elle parle trop d'elle ( en dit peu sur les lieux visités pour, au final, nous laisser sur notre faim. » (Avis d'un lecteur sur Amazon)

Wenddlandt, Astrid : « L'Oural en plein coeur »

« Il arrive qu’on se sente chez soi ailleurs ». Pour Astrid Wendlandt, cet ailleurs c’est la Russie où elle séjourne régulièrement depuis vingt ans. Pour elle, la Sibérie est l’un des derniers endroits de la planète où l’on peut encore disparaître, vivre à des centaines de kilomètres du premier voisin et imaginer qu’il reste encore des forêts vierges de la présence de l’homme. Après avoir marché dans la toundra avec les derniers éleveurs de rennes, les Nenets, au début des années 2000, elle est partie, dix ans plus tard, à la recherche d’autres peuples en survie dans les montagnes de l’Oural, aux portes de la

2

Sibérie. Au lieu d’une civilisation ancienne et oubliée, elle a trouvé un monde en devenir. Pour Astrid Wendlandt, tout a commencé en 1995 sur les flancs de l’Oural à Tcheliabinsk, et comme souvent, tout a commencé par une histoire d’amour… Tout autant un formidable voyage du sud au nord de l’Oural, riche en péripéties et rebondissements, que la découverte émouvante d’une passion pour la Russie et l’âme russe. En filigrane, l’auteur dresse d’elle-même le portrait d’une femme d’aujourd’hui, qui n’a pas froid aux yeux, une femme qui a reçu « l’Oural en plein cœur ». Franco-canadienne, Astrid Wendlandt, née en 1973, voue une véritable passion à la Russie, à la Sibérie et au Far-Est, comme son ami Sylvain Tesson.

 

Guides Touristiques

 

Desjeux, Catherine : « Mali »

Des articles qui dévoilent le Mali aujourd'hui : une culture dynamique, des marchés colorés, un éventail de peuples, une économie en croissance... Des suggestions d'itinéraires pour visiter ce qui compte : le Nord désertique, les savanes du Sud, le fascinant pays Dogon, le mythique fleuve Niger, l'effervescente Bamako... Tous les conseils et de bonnes adresses pour trouver une maison d'hôtes inoubliable et de bonnes tables, pour dénicher un guide compétent... Des repères pour comprendre l'histoire et la culture pays, d'où descendent les plus grands empires africains.

Mallen-Barret, Pascal : « Le Maroc de A à Z »

Sur un plan culturel, le Maroc revendique sa spécificité. Depuis quelques années, la carte de l'ouverture, confortée par la promesse européenne d'une intégration progressive du royaume chérifien dans le marché intérieur de l'Union, donne des ailes au Maroc. Cependant, le pays ne doit pas en oublier les inégalités sociales flagrantes et les résistances propres à entraver le rêve, toujours possible, d'un Maroc sur la voie de la modernité et de la démocratie.

Somerville, Christopher : « Grande-Bretagne »

 Vous pouvez organiser votre voyage à partir de ce panorama complet de la Grande-Bretagne, qui vous permet d'adapter votre itinéraire au temps dont vous disposez ainsi qu'à vos centres d'intérêt. Suivre les idées d'excursions à pied ou en voiture, agrémentées de cartes en couleurs et de descriptions des sites, comme une visite des bains romains de Bath, une promenade dans le Lake District, une balade à la découverte d'Old Town à Edimbourg ou des prestigieuses universités d'Oxford et de Cambridge. Partir, hors des sentiers battus, à la découverte des charmants villages des Cotswolds, des vestiges du mur d'Hadrien, près de Newcastle, ou de la côte sauvage et des îles du Pembrokeshire, à l'extrême sud-ouest du pays de Galles. Consulter les encadrés qui, à chaque début de chapitre, récapitulent les sites et activités à ne pas manquer. Admirer les innombrables photographies et cartes qui donnent à voir le meilleur de chaque site et faciliteront vos choix.

 

Histoire  (Code Dewey 940 ….)

 

Frugoni, Arsenio et Frugoni Chiara : « Une journée au Moyen-âge »

 À la différence d'un documentaire historique, le récit de cette remarquable conteuse nous invite à remonter le temps comme si nous partions en voyage. Le style souple, élégant et d’une très grande précision lexicale de Chiara Frugoni participe au plaisir de la lecture, non moins que l’analyse rigoureuse des fresques et des miniatures qui illustrent son propos. Elle ressuscite un monde disparu tout en démystifiant nombre des stéréotypes qui l'histoire officielle a imposés au fil du temps. Ancienne élève de l’École normale supérieure de Pise, Chiara Frugoni compte parmi les plus grands médiévistes italiens contemporains.

3

Julaud, Jean-Joseph : « Les malchanceux de l'histoire de France »

 À travers les vingt récits historiques de ce livre, laissez-vous emporter vers les amonts de la mémoire où vous attendent de l'émotion, de l'étonnement, du révoltant, du cruel, du pittoresque, du pathétique, de l'amusant, du frisson... Tout cela dans le souple confort que procure une belle et bonne écriture ! Chanceux que vous êtes !

Laurens, Henry : « Histoires orientales »

Ce recueil réunit les articles et les études d'Henry Laurens publiés dans la revue L'Histoire où il écrit depuis vingt ans. Avec clarté, dans un style limpide, l'auteur nous livre là l'essence de ses travaux sur l'histoire de l'orientalisme, sur le concept d'empire, sur l'histoire de la Méditerranée et sur la question de la Palestine. Un ouvrage édifiant, qui rend plus intelligible cet Orient que le général de Gaulle qualifiait de "compliqué", et éclaire d'un jour nouveau des événements et des concepts majeurs liés au monde arabe, au Levant ou au bassin méditerranéen, zones où la cohabitation des religions et des idéologies a engendré, depuis des siècles, malentendus, luttes d'influence et conflits, mais aussi dialogue et espérances.

Luxemburg, Rosa : « Rosa, la vie : lettres de Rosa Luxemburg »

Rosa Luxemburg fut une des figures lumineuses du mouvement socialiste au début du siècle, une des seules à s'être opposée à la guerre de 14-18. Pour cela, elle passa presque toute la guerre dans les prisons d'Allemagne. Pendant ces années, elle écrivit quantités de lettres à ses amis; il y est peu question de politique, ce sont surtout des incitations à vivre, à rester bon " malgré tout et le reste ", à rester humain. C'était une amie comme on rêverait d'avoir, tendre, solaire, vaillante, ouverte, et si gaie malgré le cachot; à se demander qui, d'elle ou des autres, était le plus emprisonné. Moi, je n'ai jamais rien lu qui rende aussi heureux.

Milza, Pierre : « Garibaldi »

Garibaldi ! Le combattant à la chemise rouge est devenu le symbole de l’unité italienne et des guérilleros épris de liberté partout dans le monde. A peine doté d’un brevet de capitaine et engagé au côté des patriotes italiens, il doit partir se cacher en Amérique latine. Il y devient corsaire au service de la République du Rio Grande, puis chef de guerre pour l’Uruguay. Quand il revient en Europe, il est déjà une célébrité et se lance dans sa grande entreprise : l’unification de la péninsule italienne en un seul Etat. En 1848, il combat à Rome avec les républicains. Il y perd la femme de sa vie, Anita, une passionaria au grand cœur et au courage indomptable. Surtout, en 1860, il lance l’expédition des « Mille » qui retient l’attention du monde entier : il libère la Sicile et Naples. Si bien que les Etats-Unis lui proposent d’être général en chef des nordistes pendant la guerre de Sécession et que la France accepte son aide contre la Prusse en 1870. A Dijon, il remporte la seule victoire sur l’armée allemande. Il devient ainsi le « héros des Deux-Mondes », l’européen et l’américain. Infatigable, au fil de son existence, il a soutenu toutes les gauches. Un grand homme, un combattant hors pair, un politique exemplaire. Cette vie extraordinaire, Pierre Milza la retrace en dévoilant les sacrifices et les peines qui l’ont rendue possible.

Professeur émérite à Sciences Po, Pierre Milza y a enseigné pendant plus de trente ans et y a dirigé le Centre d'histoire de l'Europe du XXe siècle.

Nora, Pierre : « Les Français d'Algérie »

Cet essai a paru en mars 1961, au moment le plus dramatique et incertain de la guerre d'Algérie : au lendemain du référendum sur l'autodétermination, qui ouvrait la voie à une négociation sur l'indépendance, et à la veille de l'insurrection du «quarteron de généraux» décidé à tout pour conserver l'Algérie française.

« Retour d'Algérie, où j'avais été professeur à Oran, j'avais écrit à la hâte ce petit livre, qui analysait en historien et en citoyen engagé la responsabilité des pieds-noirs dans cet engrenage tragique.

4

 Ma sévérité de jugement à l'égard d'Albert Camus et de Germaine Tillion, icônes du progressisme libéral, fit en particulier scandale. Une réaction inattendue me vint de Jacques Derrida, dont j'avais été le condisciple en khâgne et qui était resté un ami. Dans une lettre d'une cinquantaine de pages, celui-ci prenait appui sur mon livre pour se mettre à jour, pour l'unique fois de sa vie, avec son Algérie natale. Le cinquantenaire de l'indépendance était l'occasion d'en proposer une nouvelle édition. Augmentée d'une préface, de cet important inédit et d'un dossier critique, celle-ci contribuera, je l'espère, à éclairer ce moment douloureux qui reste parmi les plus importants de l'histoire contemporaine de la France. »

Sokoloff, Georges : « Le retard russe »

Vers l’an mil de notre ère, l’Europe et la Russie se trouvaient au même niveau de développement. Or, deux siècles et demi plus tard, surgissent les redoutables envahisseurs mongols. Dévastant une grande partie de l’Asie, ils ruinent également la Russie, alors centrée sur Kiev. Les options retenues ensuite par les tsars pour construire un nouvel Etat autour de Moscou -puissance militaire, tsarisme et féodalisme, « Idée russe » -étaient plus faites pour forger et défendre un empire que pour « rattraper » le retard pris entre-temps sur l’Europe.

 La Russie a gardé de ces avatars un profil économique et une culture politique qui ont souvent fait dire aux Occidentaux qu’elle n’était pas « normale ». Après le millénaire cruel qu’elle a vécu, n’est-elle pas plutôt « normalement différente » ?

 Georges Sokoloff, éminent spécialiste de l’histoire russe, est professeur émérite à l’Institut national des langues et civilisations orientales.

Walter, François : « La Suisse »

La Suisse ? Le pays des coucous, du chocolat et des banques, avec pour horizon des montagnes et des vaches. Seulement 7,7 millions d’habitants repliés frileusement dans leurs 23 cantons, bien à l’abri des grèves et des conflits sociaux… Il serait facile de continuer à égrener les clichés, car la Suisse est comme prisonnière des images qu’elle a elle-même contribué à projeter. Pour se situer une origine, la Suisse s’invente une légende: celle de Guillaume Tell résistant à la fin du XIIIe siècle à la tyrannie des seigneurs. Une victoire sur les Habsbourg à Sempach en 1386 donne un embryon de cohésion à des villes et des vallées qui ne songeaient pas encore à former un Etat. S’y agrègent par alliances successives d’autres villes, jusqu’à 13 cantons au XVIe, sans

compter les régions alliées dont la plupart deviendront aussi des cantons au début du XIXe siècle.

Même si elle fournit des mercenaires à tous les puissants d’Europe, la Suisse a besoin de protecteurs. Pendant un peu plus de trois siècles, ce sera le royaume de France. Après avoir surmonté les secousses de la Révolution et l’aventure napoléonienne, les cantons réussiront leur transformation en une république fédérale en 1848, fondée sur un système original de « démocratie directe ». Un siècle et demi plus tard, ce pays sans ressources naturelles notables est devenu une place financière internationale, une importante puissance industrialisée et le siège de grandes institutions internationales tout en conservant sa nature et ses paysages.Une approche critique de son histoire, par-delà les mythes et les clichés, met en relief l’importance de ce pays dans l’histoire de l'Europe.

 

 

 

 

 

 

 

5

Biographie

 

Bona, Dominique : « Je suis fou de toi : le grand amour de Paul Valéry »

Février 1938, 11 rue de l’Assomption, Paris : devant la grille d’une maison cachée dans un jardin, un homme vieillissant s’apprête à rendre les armes. A soixante-six ans, écrivain et poète légendaire, professeur au Collège de France, père de famille et mari aimant, il est le grand personnage de la Troisième République. Pourtant, c’est un homme sans défense qui s’engage dans une bataille qu’il s’était juré de ne plus livrer : celle du cœur. Paul Valéry est amoureux, et Jeanne Voilier la plus terrible des guerrières.

Avocate, éditrice, divorcée et libre de mœurs, courtisée par les plus grands, elle a pris sa revanche sur ses origines lorsqu’elle rencontre Paul Valéry. Lui aussi a connu d’autres femmes, mais jamais il n’a laissé l’amour briser la forteresse de son esprit ou nuire à sa famille et à son écriture. Le corps sculptural de Jeanne, son sourire, son charme mystérieux auront raison de lui : la passion va le submerger. C’est l’histoire d’un amour brûlant que nous raconte Dominique Bona. Biographie d’un couple hors du commun, talentueux, tendre, cruel, traversé par la littérature et par la grande histoire…

Onfray, Michel : « La passion de la méchanceté »

« Michel Onfray dissèque Sade, faussement surnommé "le divin" marquis. Le philosophe, qui m'a surpris par sa liberté de critique, dégagée de toute nécessaire sujétion à une caste universitaire, à un parisianisme pesant (il n'appartient pas à Saint Germain des Prés), donne toute latitude à son intelligence pour critiquer ce qu'il lit. C'est bien la première chose demandée à un philosophe de penser librement, d'exercer son art critique avec cet esprit de liberté, quitte à provoquer le désaccord sur certains points.

Sade est un produit du féodalisme. Il ne jure que par la nécessite de la Nature, faisant les bons, bons, les mauvais, mauvais, chacun suivant ce que la Nature lui a donné. Sade est un totalitaire d'une Nature de laquelle tout esprit critique serait dégagé. Sade affirme sa liberté de violer, tuer, torturer, à la fois dans sa vie (cause de ses emprisonnements) mais aussi, de manière claire et révélatrice, dans ses écrits. Sade est bien l'un des inspirateurs du nazisme et des camps d'extermination. » (Avis d'un lecteur sur Amazon)

Pinguilly, Yves : « Aimé Césaire »

Nègre nègre nègre depuis le fond du ciel immémorial, c’est ce que fut Aimé Césaire dans son exigence profonde de justice, lui qui toujours resta dans les rangs serrés de ceux qui subissent la loi du plus fort. Nègre oui, et c’est dans ce mot qui fonde la vie du grand poète qu’il fut que se trouvent toutes les clefs de l’exceptionnelle densité de son œuvre. Le roman présente deux aspects d’Aimé Césaire : - Pour une part, une dimension biographique qui dira le militant anti-colonialiste inventeur de la négritude à une époque où la France hexagonale qui l’accueille dans ses grandes écoles est imprégnée de racisme anti-noir. - Pour une part, une dimension poétique. Le livre dira longuement, aussi, l’écrivain capable, comme le fut Rimbaud, de liberté, d’exubérance, et de désinvolture dans une écriture qui ne ressemble à aucune autre quand jeune homme il écrit son Cahier d’un retour au pays natal.

 Yves Pinguilly vit en Bretagne. Il est l’auteur de plus de 130 livres pour la jeunesse et a reçu de nombreuses distinctions. C’est un fin connaisseur du continent africain qu’il fréquente depuis plus de 30 ans.

 

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Bibliothèque Municiaple
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 09:47

Alain SAGE et Le conseil Municipal de Puget vous

souhaitent une excellente année 2016.

 

La présentation de leurs voeux se fera

le samedi 16 janvier 2016 à 15h30

à la salle des fêtes autour de la galette des rois.

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Informations
commenter cet article
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 09:32

Le Conseil Municipal,les secrétaires de Mairie et moi-même vous souhaitons un joyeux Noël et un bon bout d'an.

Réservez la date du 16/01/2016 pour assister aux voeux du Maire et du Conseil Municipal.

 

 

                  Alain Sage

Repost 0
Published by mairie de puget
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 09:44
DIFFUSION HUMAN

Diffusion sur Grand Ecran de HUMAN de Yann Arthus Bertrand

Vendredi 25 septembre à 19h00

Salle des Fêtes de Puget

Entrée Gratuite

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Informations
commenter cet article
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 11:36
AVIS DE COUPURE D'ELECTRICITE
AVIS DE COUPURE D'ELECTRICITE
AVIS DE COUPURE D'ELECTRICITE
Repost 0
Published by mairie de puget - dans Informations
commenter cet article