Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Logo LE LUC couleur

PUGET-SUR-DURANCE

84360

Département de Vaucluse

Arrondissement d'Apt

Canton de Cadenet

Communauté de Communes 

des Portes du Luberon

712 habitants

43° 45" 21' Nord

5° 16" 11' Est

 

Agenda

 

 

 

 

 

 

 

#

FETE VOTIVE

Vendredi 21 juillet

Samedi 22 juillet

Dimanche 23 juillet

Extérieur

#

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations diverses

plandepuget

  # 

Calendrier annuel des périodes

d'incinération des végétaux 

  14325-1-copie-1

#

Nouveaux horaires des déchèteries.

 

  4146-1

 

 

 

Bienvenue sur le blog de la Mairie de PUGET-SUR-DURANCE.

Vous pourrez accèder à toutes les informations concernant la Mairie , aux compte-rendus des réunions des différents Conseils Municipaux

et à toutes les décisions prises par votre nouvelle Municipalité.

Vous pouvez poser vos questions en faisant "ajouter un commentaire" et il vous sera répondu dans les cinq jours au même endroit.

Vos commentaires sont également les bienvenus.


Bonne visite !

Ouvertures et Permanences

 

Ouvertures de la Mairie

 

 

Nathalie et Manue vous recevront les :

 

Lundi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30

Mardi  de 14h à 17h30

Mercredi de 9h à 12h

Jeudi de 9h à 12h30

Vendredi de 9h à 12h30 et de 14h 17h30

Samedi de 9h à 12h

 


Permanences du Maire

 
sur rendez-vous .

 

Votre nouvelle équipe

 



Maire : Alain Sage

Premier adjoint : Jean-Daniel Duval

Deuxième Adjoint  : Danielle Faidy

Troisième Adjoint  : André Capanni

 

Quatrième Adjoint : Alain Blancheton

Conseillers Municipaux :

Jean-Claude Aoustin

Suzanne Bouchet
Christine Charbonnier

Nathalie Clausells
Christelle Fernandez

Gilbert Guérin
Sylvain Meyssard
Michèle Moulinet
Cathy Prost
Jean-Marie Scano

23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 16:58

Bibliothèque Municipale de Puget sur Durance

Coup de Projecteur n° 64

Prêts de la Bibliothèque Départementale 

 

 

 Bibliobus du 24 Mai 2012

 

                           

 ROMANS

 

Littérature de langue anglaise

 

FRANKLIN, Tom : « Le retour de Silas Jones »

Dans le Mississipi des années 70, tout aurait dû séparer Larry Otts, fils unique d'un couple de Blancs de la classe moyenne, et Silas Jones, élevé par une mère célibataire noire et pauvre. Pourtant, les deux adolescents deviendront amis. Jusqu'à ce qu'une tragédie bouleverse le cours de leurs existences …La question de l'identité, la relation père-fils, le poids du Sud, de sa violence, de la ségrégation, toutes ces problématiques tiennent une large place dans ce roman magnifique où, sans manichéisme ni facilités, Tom Franklin parvient à captiver et émouvoir le lecteur. « Roman aux allures de polar, avec un subtil soupçon de thriller, Le retour de Silas Jones est un magnifique ballade littéraire dans le sud américain.

L'auteur est, paraît-il, souvent comparé à Faulkner... Que cela ne rebute personne: la prose de Franklin est beaucoup plus accessible tout en restant très belle. » (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

HOSSEINI,Khaled : « Les Cerfs-volants de Kaboul »

Dans les années 70 à Kaboul, le petit Amir, fils d'un riche commerçant pachtoun, partage son enfance avec son serviteur Hassan, jeune chiite condamné pour ses origines à exécuter les tâches les plus viles. Liés par une indéfectible passion pour les cerfs-volants, les garçons grandissent heureux dans une cité ouverte et accueillante. Ni la différence de leur condition ni les railleries des camarades n'entament leur amitié. Jusqu'au jour où Amir commet la pire des lâchetés... Eté 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. " Il existe un moyen de te racheter", lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au cœur de l'Afghanistan des talibans... et de son propre passé. « J'ai absorbé ce chef d'œuvre émouvant et poignant, sur fond d'histoire et de culture afghanes, en ne négligeant jamais à chacune des pages tournées, la valeur d'être née du bon côté. Ce livre remet humblement les pendules à l'heure, on n'en sort que grandi… » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

MARTIN, George R.R. : « Riverdream »

Mississippi, 1857. Quel capitaine de vapeur sensé refuserait le marché de Joshua York ? Cet armateur aux allures de dandy romantique offre des fonds illimités pour faire construire le navire le plus grand, le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange de quoi ses exigences paraissent bien raisonnables : garder la maîtrise des horaires et des destinations, et, surtout, ne jamais - à aucun prix - être dérangé dans sa cabine hermétiquement close, dont il ne sort qu'une fois la nuit tombée. Voilà enfin l'occasion qu'attendait le capitaine Marsh, vieux loup de rivière aux proportions gargantuesques, pour relancer sa compagnie en perte de vitesse. Si ce formidable vapeur lui permet de coiffer ses concurrents au poteau, peu lui importe les lubies de l'étrange armateur. Jusqu'au jour où une vague de meurtres sanglants apparaît dans le sillage du Rêve de Fèvre... « Un roman beau et fort, un suspens à devenir fou et une happy-end au bout. Sublime ! » (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

URQUHART, Jane : « Les Amants de pierre »

Dans les lettres enflammées qu'il envoie au roi Ludwig de Bavière, le père Gstir dépeint un Canada sauvage et fascinant, peuplé de bêtes fauves, de loups gigantesques et d'ours polaires. Il est bien décidé à impressionner ce roi fou qui l'a envoyé évangéliser ces terres hostiles. Avec l'aide de son ami Jo Becker, il réalisera son rêve : faire naître un village dans ce grand nulle part.

Biographie de l'auteur

Auteur phare de la littérature canadienne, Jane Urquhart a reçu le prix du Meilleur Livre étranger pour Niagara et, pour l'ensemble de son œuvre, le prix Marian Engel.

WHITE, Michael C. : « Le Chasseur d’âmes »

Pour Augustus Cain, le chasseur d'âmes, ramener à un riche planteur de Virginie une belle esclave métisse enfuie, c'est un moyen de gagner beaucoup d'argent, de pouvoir abandonner la peu honorable profession de chasseur de primes. Pour la fière et farouche Rosetta, rejoindre le Nord, en échappant à un maître cruel et pervers, c'est l'espoir de conquérir sa liberté. Odyssée sauvage à travers les Etats-Unis à la veille de la guerre de Sécession, déchirante histoire d'amour, Le Chasseur d'âmes explore avec une profonde humanité la rencontre de deux destins que tout oppose sur la toile de fond du drame de l'esclavage. « L'époque est une période très marquante de l'histoire et on la vit à travers toutes ces pages. Les descriptions ne sont pas lourdes, il va à l'essentiel mais de manière très subtile et élégante voire originale. On est happé par son style et on reste rêveur après certains passages...Leur épopée est prenante, on ne s'ennuie pas une seconde et on chevauche avec eux. On ne peut lâcher ce livre avant la dernière page. » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

BENNETT, Alan : « La Mise à nu des époux Ransome »

Un soir, en rentrant de l'opéra, M et Mme Ransome incarnation de la bourgeoisie britannique contemporaine pétrie de convenances et de snobisme retrouvent leur appartement cambriolé, ou plutôt absolument vidé. Tout a disparu, jusqu'aux plinthes et au papier toilette. Monsieur cherche les coupables, Madame, d'abord effondrée, se rêve finalement une nouvelle vie et, pendant que le couple tente de faire face avec flegme aux événements, le fragile voile des conventions se déchire et les masques tombent. Un pastiche social très réussi qui au passage égratigne sans vergogne le couple et ses petits compromis.

Biographie de l'auteur

Alan Bennett est une star en Grande-Bretagne, où ses pièces de théâtre, ses séries télévisées et ses romans remportent un succès jamais démenti depuis plus de vingt ans. « Ce livre, c'est la quintessence de l'humour anglais : on joue avec les apparences et la retenue, les codes culturels et sociaux, on est toujours au second voire au troisième degré. » (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

BENNETT, Alan : « La Reine des lectrices »

Que se passerait-il outre-manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture? Si, d'un coup, rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne. à négliger ses engagements royaux? C'est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d'autres défilent sous l'œil implacable d'Elizabeth, cependant que le monde So British de Buckingham Palace s'inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l'implacable protocole de la maison Windsor. Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture. « La quintessence de l'humour anglais, doublée d'une intéressante réflexion, tant sur la place de la lecture dans la société que sur les ressorts de la vie politique. » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

DAWESAR, Abha : « L’Inde en héritage »

De sa chambre, située entre les cabinets de ses parents médecins, avec les microbes et les bactéries pour compagnons de jeu, un petit garçon ausculte son entourage. Observateur discret, il capte l'imposture ambiante, perçoit la violence qui vérole le système. Un regard acide et sans concession sur la société indienne contemporaine. Décapant.

Biographie de l'auteur

Née en 1974 en Inde, à Delhi, Abha Dawesar est diplômée de Harvard. Elle a travaillé dans la finance à New York avant de se consacrer à l'écriture. Abha Dawesar vit entre Delhi et Paris.

FURNIVALL, Kate : « Le Jade et le rubis »

1928. Chassée de sa Russie natale par les bolchéviques, la belle Valentine s'est réfugiée avec sa fille Lydia à Junchow, au nord de la Chine. Elles tentent de survivre, aristocrates mais ruinées, méprisées par toute la colonie occidentale de la ville. Très vite, la jeune Lydia devient un pickpocket hors pair. Un jour, elle dérobe un somptueux collier de rubis, s'attirant aussitôt les foudres des redoutables triades. Condamnée à mort, elle est sauvée in extremis par un mystérieux Chinois, Chang An Lo. Entre eux naît une passion irrésistible, forcément impossible : tout les sépare. D'autant que Chang An Lo a rejoint le Parti communiste et vit dans la clandestinité. Peu à peu, le piège se referme sur le couple maudit. Lydia devra alors choisir : entre son amour impossible pour un fugitif consumé par ses idéaux et la fuite en Russie pour y retrouver ses racines...

Biographie de l'auteur

Kate Furnivall est née au pays de Galles de parents danois et russes. Elle vit avec son mari et ses deux enfants, Le Jade et le Rubis est son premier roman.

GOLDBLOOM, Goldie : « Gin et les Italiens »

Gin aurait pu devenir une pianiste de talent. C'était compter sans son beau-père malfaisant qui l'a fait interner dans un hôpital psychiatrique. Aussi, quand l'étrange Mr Toad la demande en mariage, voit-elle dans sa proposition la possibilité de fuir ce lieu hostile. Elle accepte et part s'installer avec lui dans les terres reculées du bush australien. Mais rien dans son éducation bourgeoise ne l'avait préparée à cette vie étriquée et misérable. Elle doit aussi se familiariser avec son nouveau rôle de mère et d'épouse. Surtout, elle doit subir le regard inquisiteur des gens du village, intrigués par son teint d'albinos. Tout change un jour de 1944, lorsqu’arrivent Antonio et John, deux prisonniers de guerre italiens placés chez eux comme ouvriers agricoles. Le souffle qu'ils apportent, bercé par les airs d'opéra, bouleverse le fragile équilibre bâti par Gin, qui se prend à rêver de plus vastes horizons. Un rêve d'évasion partagé par Antonio, avec qui elle se lie d'une douce complicité. Au risque de s'y perdre ?

Biographie de l'auteur

Goldie Goldbloom est née en Australie. Pendant près de vingt ans, elle a enseigné au collège et au lycée et travaillé comme bibliothécaire. Elle vit aujourd'hui à Chicago avec ses huit enfants.

JHABVALA, Ruth Prawer : « Chaleur et poussière »

Dans les années soixante-dix. Une jeune journaliste arrive à Bombay, attirée par l'histoire d'Olivia, la première épouse de son grand-père. En 1923, celle-ci avait bravé toutes les conventions et ses propres peurs pour rejoindre un prince indien, nabab décadent d'une province musulmane. Cette aventure trouve une étrange résonance dans la vie de la voyageuse...Ainsi se dessinent les portraits croisés de deux femmes qu'un demi-siècle sépare, mais que semble animer une même soif de liberté. Par petite touches intimistes, la grande Ruth Prawer Jhabvala nous livre l'histoire d'une passion qui tend à se confondre avec une quête spirituelle.

 Biographie de l'auteur

Les livres de la cosmopolite Ruth Prawer Jhabvala traitent surtout de l'Inde et du " choc des civilisations ".

MASTERTON, Graham : « La Cinquième sorcière »

Los Angeles est plongée dans une vague de terreur. Une alliance de criminels s'est emparée de la ville.Tous ceux qui s'y opposent connaissent un destin épouvantable dont les causes ne sont pas humaines : accidents étranges, maladies soudaines, morts inexplicables et horribles... Dans ces conditions, nul ne tient tête aux barons du crime, qu'accompagnent quatre femmes mystérieuses, des figures fantomatiques aux pouvoirs démentiels. Seul à s'opposer au cartel maudit, le détective Dan Fisher à rendez-vous, au cœur du cauchemar, avec la cinquième sorcière !

Biographie de l'auteur

GRAHAM MASTERTON, né à Édimbourg en 1946, est l'un des auteurs d'horreur les plus renommés et populaires au monde, privilège qu'il partage avec Stephen King, James Herbert et Dean Koontz.

ROSNAY, Tatiana : « Rose »

« Ce roman est très riche en émotion, sur fond du renouveau de Paris. » « J'ai lu le livre en deux soirées pour vite m'en débarrasser, et, quitte à lire quelque chose sur la destruction du vieux Paris par Haussman, autant, je crois, lire La Curée de Zola. » (Deux avis contradictoires de deux lectrices sur Amazon !)

SANSOM, C.J. : «Les Larmes du diable »

Dans le Londres étouffant de l'été 1540, les esprits s'échauffent : la jeune Elizabeth Wentworth vient d'être reconnue coupable du meurtre de son cousin. Du fait de son étrange comportement, tous la croient habitée par le démon. Tous, sauf son oncle, et Matthew Shardlake, brillant avocat, bien décidé à découvrir la vérité. Mais c'est compter sans Thomas Cromwell et la nouvelle mission dont il charge Matthew : lui rapporter les " larmes du Diable ", le feu grégeois inventé par les alchimistes byzantins. Cromwell n'a que douze jours pour l’offrir à Henry VIII et regagner ainsi ses faveurs. Douze jours, c'est le délai qu'il accorde également à Matthew pour prouver l'innocence d'Elizabeth...

 « L'époque d'Henry VIII, roi fou et sanguinaire, avec un Cromwell en perte de vitesse, est particulièrement palpitante. La double intrigue - innocenter une pauvre jeune fille et retrouver le feu grégeois - permet de révéler les qualités policières de Shardlake, mais aussi son empathie pour le genre humain. On comprend sa passion pour Erasme. C'est sans doute son côté humaniste qui lui permet d'échapper aux corruptions et de garder son objectivité face aux querelles religieuses. » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

 

Biographie de l'auteur

C.J. Sansom est né en Angleterre en 1952 et vit dans le Sussex. Passionné par la littérature et diplômé d'histoire, il quitte sa profession d'avocat en 2000 pour se consacrer pleinement à l'écriture.

XIN, Ran : « Baguettes chinoises »

 Sœurs Trois, Cinq et Six n’ont guère fait d’études, mais il y a une chose qu’on leur a apprise : leur mère est une ratée car elle n’a pas enfanté de fils, et elles-mêmes ne méritent qu’un numéro pour prénom. Les femmes, leur répète leur père, sont comme des baguettes : utilitaires et jetables. Les hommes, eux, sont les poutres solides qui soutiennent le toit d’une maison. Mais quand les trois sœurs quittent leur foyer pour chercher du travail à Nankin, leurs yeux s’ouvrent sur un monde totalement nouveau : les buildings et les livres, le trafic automobile, la liberté de mœurs et la sophistication des habitants…Trois, Cinq et Six vont faire la preuve de leur détermination et de leurs talents, et quand l’argent va arriver au village, leur père sera bien obligé de réviser sa vision du monde. C’est du cœur de la Chine que nous parle Xinran. De ces femmes qui luttent pour conquérir une place au soleil. Et d’un pays, une Chine que nous découvrons par les yeux vifs et ingénus des trois sœurs, et qui nous étonne et nous passionne car nous ne l’avions jamais vue ainsi.

« La condition de la femme en Chine à travers la vie de 3 sœurs. Un livre vivant, bien écrit et qui se dévore ! » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

Biographie de l'auteur

Xinran est née en 1958 à Pékin. Elle a été journaliste et a animé une émission de radio qui l'a rendue célèbre en Chine, où elle recueillait sans tabou les confidences des femmes. Son premier livre, Chinoises, et le suivant, Funérailles célestes, sont issus de cette expérience et l'ont fait connaître dans le monde entier. Depuis 1997, Xinran vit à Londres.

 

Littérature de langue germanique

 

LINK, Charlotte : « L’Invité de la dernière heure »

Après la mort de son mari, Rebecca se réfugie dans sa maison de Provence. Accablée de chagrin, elle décide de mettre fin à ses jours lorsqu'elle reçoit la visite de Max, le meilleur ami de son époux, accompagné d'un jeune couple d'auto-stoppeurs, Marius et Inga. Rebecca finit par oublier son sinistre projet. Mais le sympathique Marius devient peu à peu irascible et agressif. Sa personnalité trouble se dévoile, et Rebecca comprend alors que le cauchemar ne fait que commencer...

« C'est très prenant et chaque morceau du puzzle trouve sa place lors du dénouement explosif. » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

Biographie de l'auteur

Charlotte Link est devenue l'un des auteurs les plus populaires d'Allemagne avec Les roses de Guernesey, Le sceau du secret et Illusions mortelles.

SUTER, Martin : « Le dernier des Weynfeldt »

Adrian Weynfeldt, expert en art et dernier d'une riche lignée suisse, mène une vie de vieux garçon. Lorena, une jolie rousse, voleuse de boutiques de luxe et un brin suicidaire, vient chambouler ses principes amidonnés, tandis qu'un vieil ami l'embarque malgré lui dans une escroquerie: la vente aux enchères d'un faux tableau de Vallotton...

« Les rendez-vous littéraires avec le suisse Martin Suter sont rarement décevants. Et même si le dernier des Weynfeldt n'est pas le plus abouti de ses romans, on y trouve toujours cette écriture (faussement) nonchalante, ironique et un poil sophistiquée qui sied aux histoires particulièrement tordues qu'il crée. Sa dernière œuvre est l'occasion de découvrir les arcanes du marché de l'art, qu'il décrit avec une onctueuse jubilation et un art consommé du contrepied. Footballeur, Suter aurait été un dribbleur de première catégorie. » (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

Biographie de l'auteur

Martin Suter, né à Zurich en 1948, a exercé les professions de publicitaire, journaliste et scénariste. Ses romans, Small World, La Face cachée de la Lune, Un ami parfait, Lila, Lila et Le Diable de Milan sont disponibles en Points.

 

Littérature de langues scandinaves :

 

Fagerholm, Monika : « La Scène à paillettes »

Le mystère de la « fille américaine », cette jeune fille assassinée en 1969, hante encore les habitants du « Coin », un lieu perdu au milieu des marais. Plus de quarante ans après, ce drame s’est métamorphosé en véritable légende. Mais, dès lors que certains secrets sont exhumés, le trouble s’insinue dans les esprits…Et s’il existait une autre vérité ? De 1989 à 2012, un récit tendu où la fantaisie, le jeu, l’imagination côtoient la folie et, parfois, l’abîme. Bienvenue dans le monde singulier de Monika Fagerholm, qui poursuit son intense travail d’exploration littéraire en signant ici un thriller hors normes.

BJORNSTAD, Ketil : « L’Appel de la rivière »

Éprouvé par la mort de son grand amour, Anja Skoog, le jeune Aksel Vinding se met à douter de sa future carrière de pianiste. Dans le même temps, il se lance dans une relation avec Marianne Skoog, la mère d'Anja. L'Appel de la rivière est à la fois un roman sur les choix existentiels, les dilemmes moraux et un récit sur la place de l'art dans nos vies. Mais c'est surtout un magnifique roman sur la passion, le deuil et le chagrin. Avec L'Appel de la rivière, nous retrouvons le héros de La Société des Jeunes Pianistes, qui a reçu en 2008 le Prix des lecteurs du Livre de Poche.

« Une suite remarquablement aboutie de La Société des jeunes pianistes. » Nils C. Ahl, Le Monde.

 

Littérature d’autres langues

 

Kraus,Ivan : « Réunions de famille » - auteur tchèque –

« Très beau livre qui traite de sujets graves (retour des camps, exil, totalitarisme), avec une auto dérision merveilleuse, seul moyen de survivre à l'inacceptable...

Alors on sourit beaucoup, on s'attache énormément à tous les membres de cette famille généreuse, qui nous donne une belle leçon de vie et d'amour ! » (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

Lulcacin, Alfonz : « Au son des flûtiaux en osier » - auteur slovaque –

Alfonz Lulcacin est né le 20 juin 1950 à Juskova Vol'a en Slovaquie de l'Est. Il a débuté sa carrière d'écrivain à l'âge de seize ans par un conte publié dans le Journal de la Slovaquie de l'Est. Dans sa nouvelle Au son des Flûtiaux en osier, il évoque, avec un humour tendre voire bienveillant, la fin des années cinquante dans un village de Slovaquie orientale vu par un garçon de neuf, dix ans. À cette époque, l'arrivée de nouvelles techniques et les changements idéologiques et sociaux liés à la construction du socialisme bouleversent une campagne traditionaliste marquée par les événements de la seconde guerre mondiale.

 

 

EL-DAÏF, Rachid : « Le Musicien et le calife de Bagdad »

Originaire du Hedjaz, un jeune poète et chanteur, Ma'bad, se décide à aller chercher fortune à Bagdad. Il y arrive par malchance vers 810, au moment où la guerre civile opposant les deux fils de Haroun al-Rachid, Al-Amîn et Al-Ma'mûn, bat son plein.  Puisant son inspiration pour l'essentiel dans deux grands classiques arabes du Xe siècle, Rachid El-Daïf nous offre un beau roman historique. Le tableau qu'il dresse de Bagdad à son apogée est celui d'une ville où le brassage des populations et le métissage des cultures engendrent une étonnante liberté des mœurs.  

Biographie de l'auteur

Né au Liban en 1945, Rachid El-Daïf est professeur de langue et de littérature arabes à l'université de Beyrouth. D'abord tournée vers la poésie, son œuvre est depuis les années 1980 entièrement consacrée au roman.

SHAFAK, Elif : « Bonbon Palace »

Après La Bâtarde d'Istanbul, Elif Shafak, conteuse hors pair, s'empare des contrastes de la société turque contemporaine pour composer une inoubliable galerie de portraits.

Biographie de l'auteur

Fille de diplomate, Elif Shafak a passé son adolescence en Espagne avant de revenir en Turquie. Elle a un temps enseigné aux Etats-Unis. Elle vit aujourd'hui à Istanbul. Internationalement reconnue, elle est l'auteur de neuf livres, dont La Bâtarde d'Istanbul (Phébus, 2007).

OOKA,Shôhei : « Journal d’un prisonnier de guerre »

" Me suis-je endormi ou suis-je tombé dans une sorte d'inconscience ? Ce n'est pas clair. Je repris progressivement conscience en sentant des coups répétés dans mes côtes. Puis, à l'instant où je réalisais que cette série de coups m'était portée par des chaussures, je fus saisi fermement par le bras, et je repris complètement mes esprits. Un soldat américain me tenait le bras droit, un autre braquait sur moi le canon de son fusil. " Ainsi Ooka Shôhei, soldat japonais mourant, fut-il capturé, le 25 janvier 1945, par deux soldats américains dans l'Ile de Mindoro. Des récits et des descriptions d'une extrême précision : voilà d'abord ce que nous offre ce Journal d'un prisonnier de guerre, qui évoque l'effondrement des troupes japonaises dans la guerre des Philippines, puis la vie de Japonais détenus par les Américains dans un camp sur l'île de Leyte. Mais le témoignage d'Ooka est aussi, parmi tous ceux qui sont apparus au vingtième siècle, l'un des plus puissamment méditatifs. Il unit, aux lucides observations d'un survivant, la générosité et la profondeur de pensée d'un immense écrivain.

Biographie de l’auteur

Ooka Shôhei (1909-1988) est, parmi tous les romanciers et critiques japonais du vingtième siècle, l'un des plus célèbres. A la guerre des Philippines il a également consacré un roman, Les feux, avant d'y revenir dans nombre de ses écrits, jusqu'à son dernier roman, La bataille de Leyte.

 

SOCIOLOGIE

 

BACHARAN, Nicole – PERROT,Michelle – HERITIER,Françoise – AGACINSKI,Sylviane : « La plus belle histoire des femmes »

Etre femme ? Comment vivre en femme sur la planète des hommes ? À chaque époque sa réponse. Mais toujours le même présupposé: ce sexe-là est le faible, le " deuxième ", l'inférieur, le subordonné. Y eut-il un temps béni où une nature féminine se serait exprimée en toute liberté ? Comment nos lointaines grand-mères vivaient-elles leurs amours et leurs maternités ? Quand les hommes ont-ils voulu contrôler le ventre de leurs compagnes ? Comment, au fil des siècles, les femmes traversaient-elles l'enfance, l'adolescence, la maturité, la vieillesse ? Quel regard a-t-on porté sur elles ? Où en sommes-nous maintenant, à l'heure paradoxale des fécondations assistées et des crimes dits " d'honneur " ? Voici donc le grand roman des femmes. Dans un dialogue audacieux qui fait tomber nombre d'idées reçues, quatre femmes d'exception racontent, sans jargon ni tabous, l'histoire de la condition féminine. Ce qu'elles révèlent ici, c'est ce combat inouï contre l'ordre - moral, social et sexuel - imposé par des générations de monarques, prêtres, pères, maris, une longue marche qui est loin d'être terminée. Aujourd'hui, dans la société, la famille, le couple, l'intimité du lit, sommes-nous aussi dégagés des vieux préjugés que nous le prétendons ?

« Tour à tour amusée, étonnée, scandalisée par le sort fait à mes consœurs à travers les époques et les différentes cultures, j'ai suivi les petits et les grands progrès qui ponctuent notre histoire commune. On parcourt ce livre comme on déguste une boite de chocolats : 1 de temps en temps ou 5, 6,7 d'affilée ! Dans le métro ou devant la cheminée...A offrir à sa fille, sa sœur, sa mère et, pourquoi pas à son mari, son frère ou son père? » (Commentaire d’une lectrice sur Amazon)

Biographie des auteures

Françoise Héritier est anthropologue, professeure honoraire au Collège de France. Michelle Perrot est historienne, spécialiste de l'histoire des femmes. Sylviane Agacinski est philosophe. Nicole Bacharan est historienne et politologue.

LAGRANGE, Hugues : « Le déni des cultures »

« Ce livre très érudit est cependant parfaitement clair. Il explique comment une grande différence de valeurs culturelles, mêlée à une ambivalence des dernières vagues d'immigration à l'égard de l'occident, sont responsables de grandes souffrances et de ressentiment violent chez leurs enfants, surtout chez les garçons. Les humains et les sociétés qu'ils forment ne sont pas que quantitatifs mais qualitatifs. On aurait pu s'en douter, mais le politiquement correct l’interdisait.

 Faut-il abandonner l'idée d'assimilation si elle n'est pas voulue et la remplacer par l'inclusion comme le suggère l’auteur ? Mais à certains risques, évidents, si on a lu le livre. » (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

PANH, Rithy : « Le papier ne peut pas envelopper la braise »

Au centre de Phnom Penh, le Building blanc est comme un vaisseau échoué, où des dizaines de jeunes prostituées affrontent un quotidien qui ne ressemble plus à une vie. Venues de la campagne vendre à la capitale leur virginité, travaillant pour nourrir leurs familles, étourdies par la drogue, elles résistent à la perte d'identité et de repères. Et si un avenir meilleur était possible ? Dans ce livre saisissant, Rithy Panh les écoute simplement, en témoin engagé. Ces adolescentes au sourire triste tissent le fil des jours : pauvreté, honte, violence, avortements, mais aussi rêves et chants, enfants qu'on berce, espoir d'une dignité retrouvée. Ce sont des fragments de vie pour dire le désastre anonyme de près de 30 000 femmes dans le Cambodge de l'après-guerre. Rithy Panh leur donne un nom, un visage. Et la parole, enfin.

BALDIZONNE, Tiziana et Gianni : « Visages »

Photographes mais surtout voyageurs de l'espèce rare - celle qui sait prendre son temps -, Tiziana et Gianni Baldizzone, œuvrant en complicité avec Boris Cyrulnik, analyste passionné des mœurs humaines, avaient déjà conçu un étonnant ouvrage illustré consacré à la Main, lequel avait connu un extraordinaire succès en France, en Allemagne et dans le monde anglo-saxon (La Main qui parle, Phébus, 2002). Fins observateurs de l'humanité sous toutes les latitudes, ils ont capté dans leur viseur, au long de vingt années et plus de bourlingue, la magie fugitive de quelques milliers de visages - en Asie, en Europe et en Afrique surtout. Une centaine d'entre eux ont été élus pour figurer dans ces pages : ils reflètent, tous âges confondus, une gamme incroyablement variée d'émotions que l'on jurerait impossibles à saisir. Au fil de sept chapitres (" Regards ", " Solitude et Partage ", " Le miroir des sentiments ", " L'âme en paix "), le lecteur pourra découvrir tout ce que le visage humain dit et fait, montre et cache. Mais il découvrira surtout que la beauté ne loge pas toujours, tant s'en faut, à l'enseigne que l'on croit. Un beau voyage, que Boris Cyrulnik accompagne cette fois encore d'un commentaire aussi aigu qu'inattendu.

GONZALEZ  RODRIGUEZ, Sergio : « Des os dans le désert »

Le 23 janvier 1993, le corps d'une adolescente de 13 ans est découvert dans un terrain vague en périphérie de Ciudad Juàrez, à la frontière nord du Mexique. Elle a été torturée, violée puis étranglée. Entre 1993 et 2007, près de 500 femmes connaîtront le même sort. Des centaines d'autres sont toujours portées disparues. Des os dans le désert est l'histoire d'un crime contre l'humanité volontairement irrésolu, une enquête à haut risque - Sergio Gonzàlez Rodriguez échappa par miracle à son exécution programmée un soir de juin 1999 - qui transgresse les règles du journalisme pour devenir un roman sans fiction, un impitoyable réquisitoire contre l'impunité et la violence misogyne.

VALLET, Odon : « Les enfants du miracle »

Dang, Barriatoulah, Laurent, Tite, Tahina, Zaïd... Les « enfants du miracle » dont Odon Vallet retrace ici le parcours exceptionnel ne sont pas des prodiges : ils sont non seulement intelligents, mais aussi travailleurs acharnés, et surtout déterminés à tout tenter pour sortir de leur condition de défavorisés. Mais pour eux comme pour tant d'autres, malgré leurs qualités et leur volontarisme, l'ascenseur social serait resté éternellement en panne s'ils n'avaient été un jour repérés par la Fondation Vallet qu'a créée l'auteur il y a une dizaine d'années. Choisis selon des critères rigoureux destinés à contrer tous les pièges du patronage ou de l'humanitaire, ils sont devenus boursiers dans leur pays - le Vietnam, le Bénin, ou la France -, afin de bénéficier d'enseignements qui leur étaient totalement inaccessibles. Quelques dizaines se sont même retrouvées au lycée Louis-le-Grand ou sur les bancs de grandes écoles comme Polytechnique, où ils font honneur à l'éducation reçue de leur famille et à la générosité de la Fondation. Ainsi Odon Vallet, dont le père, fils d'ouvriers, gardait les chèvres à douze ans avant de faire une brillante carrière dans le monde de l'assurance, concrétise-t-il ses principes éducatifs fondés sur le primat du mérite. Spécialiste des religions, ayant enseigné en Sorbonne, à Sciences-Po, à l'ENA, il défend le service public et veut abattre les barrières de l'argent.

MERGNAC, Marie-Odile : « Les Noëls de nos régions »

Fête majeure, moment fort de l'année, la fête de la Nativité ne se traduisait pas autrefois par des réjouissances identiques dans tout le pays. Bougies, flambeaux, bûche de Noël (en bois) et messe de minuit se retrouvaient bien sûr partout. Mais les décors, les cadeaux faits aux enfants et les rites culinaires variaient profondément d'une région à l'autre. C'était par exemple la tante Arie qui distribuait des présents en Franche-Comté, le père Chalande dans les Alpes, la bûche de Noël en Bourgogne, l'Enfant Christ ou saint Nicolas en Alsace... De la couronne de l'Avent alsacienne à la veillée des neuf étoiles en Bretagne, des gâteaux lorrains en étoile au repas provençal des 7 plats et 13 desserts, l'ouvrage fait revivre et découvrir, région par région, les festivités de ce que l'on appelait autrefois "le cycle des douze jours ", de Noël à l'Epiphanie.

 

 

SCIENCES

 

TRINH, Xuan Thuan : « Le cosmos et le lotus »

Que nous dit vraiment la science sur la nature de l’univers, sur son origine et son avenir ? Par quel mystère le langage mathématique, pure création de l’esprit humain, se révèle-t-il aussi performant pour nous décrire les phénomènes physiques, de l’infiniment petit à l’infiniment grand ? S’il existe un ordre du monde, ce que nous en disent la physique quantique et la théorie de la relativité est-il compatible avec ce qu’enseigne le bouddhisme ? Et que peut-on en conclure concernant notre propre vie ? A ces questions passionnantes et à beaucoup d’autres, le célèbre astrophysicien Trinh Xuan Thuan répond ici d’une façon personnelle, en s’appuyant sur son expérience. «Comme toujours les questions scientifiques sont abordées dans un langage compréhensible de tout le monde et le spirituel loin d’être agressif est au contraire abordé de façon progressive et éveille une curiosité qui trouve petit à petit les réponses aux questions que l'on se pose. (Commentaire d’un lecteur sur Amazon)

BOUCHER, Christian : « Guide des arbres et arbustes de Méditerranée »

Ce guide a pour ambition d’aider les visiteurs et les amateurs de botanique à déterminer, grâce à des dessins réalistes et précis, les quelque 60 arbres et 190 arbustes de la région méditerranéenne. 250 ligneux sont traités sous forme de fiches où sont détaillés l’aspect général, la structure des rameaux, les feuilles, les inflorescences, les fleurs, les semences, l’écologie de la plante, la répartition géographique et les utilisations.

CIEUR-TRANQUARD, Christine : « La Pharmacie familiale au naturel »

A la fois concret et précis, cet ouvrage permet ensuite de constituer plusieurs trousses "pharmacie au naturel", qu'elles soient destinées à des activités spécifiques

(Vacances à la campagne, à la mer ou à la montagne, voyage lointain, sport) ou à certaines périodes de la vie (Grossesse, bébés et tout-petits, seniors). Enfin, l'auteur donne de nombreuses recettes, faciles à réaliser, efficaces et sans danger, pour soulager les symptômes des maux quotidiens. 

 

 

 

 

 

Et aussi 61 Romans policiers et 10 BD pour adultes .....

 

 

 

                                                                                                           (23 août 2012)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

                                      

Partager cet article

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Bibliothèque Municiaple
commenter cet article

commentaires