Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Logo LE LUC couleur

PUGET-SUR-DURANCE

84360

Département de Vaucluse

Arrondissement d'Apt

Canton de Cadenet

Communauté de Communes 

des Portes du Luberon

712 habitants

43° 45" 21' Nord

5° 16" 11' Est

 

Agenda

 

 

 

 

 

MOULES FRITES (Puget Loisirs)

Samedi 22 avril 2017

Journée

Salles des fêtes

#

EXPO GALLO-ROMAINE

Vendredi 12 mai 2017

Samedi 13 mai 2017

Dimanche 14 mai 2017

Journée

Temple

#

VIDE GRENIER ETE ENFANT

Samedi 10 juin 2017

Journée

Salle des Fêtes

#

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations diverses

plandepuget

  # 

Calendrier annuel des périodes

d'incinération des végétaux 

  14325-1-copie-1

#

Nouveaux horaires des déchèteries.

 

  4146-1

 

 

 

Bienvenue sur le blog de la Mairie de PUGET-SUR-DURANCE.

Vous pourrez accèder à toutes les informations concernant la Mairie , aux compte-rendus des réunions des différents Conseils Municipaux

et à toutes les décisions prises par votre nouvelle Municipalité.

Vous pouvez poser vos questions en faisant "ajouter un commentaire" et il vous sera répondu dans les cinq jours au même endroit.

Vos commentaires sont également les bienvenus.


Bonne visite !

Ouvertures et Permanences

 

Ouvertures de la Mairie

 

 

Nathalie et Manue vous recevront les :

 

Lundi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30

Mardi  de 14h à 17h30

Mercredi de 9h à 12h

Jeudi de 9h à 12h30

Vendredi de 9h à 12h30 et de 14h 17h30

Samedi de 9h à 12h

 


Permanences du Maire

 
sur rendez-vous .

 

Votre nouvelle équipe

 



Maire : Alain Sage

Premier adjoint : Jean-Daniel Duval

Deuxième Adjoint  : Danielle Faidy

Troisième Adjoint  : André Capanni

 

Quatrième Adjoint : Alain Blancheton

Conseillers Municipaux :

Jean-Claude Aoustin

Suzanne Bouchet
Christine Charbonnier

Nathalie Clausells
Christelle Fernandez

Gilbert Guérin
Sylvain Meyssard
Michèle Moulinet
Cathy Prost
Jean-Marie Scano

11 août 2014 1 11 /08 /août /2014 12:26

Bibliothèque Municipale de Puget

Coup de Projecteur n°78

Nouvelles acquisitions

 

Juillet – Août 2014

 

 

 

Aguillon, Arlette : « L’assassin est à la plage »

« Un suspense bien mené, rythmé par un humour délirant, ainsi court le talent exceptionnel de cette auteure que je ne connaissais pas et qui m’a procuré quelques heures d’un immense plaisir. Un des tous meilleurs polars que j’aie lus ces derniers temps et que je recommande chaudement. Remède infaillible contre la morosité. »

(Avis client sur Amazon)

Carletti, Luigi : « Six femmes au foot »

La foule est dense et fébrile, le bruit assourdissant, l'ambiance lourde d'attente. Le match opposant les deux clubs milanais rivaux, le Milan AC et l'Inter, est un des grands événements de la saison. Alors que, sur le terrain, les deux équipes s'échauffent, les supporters exhortent leurs idoles avec ardeur. Dans la cohue, il y a aussi des femmes. La plupart se contentent d'accompagner leur mari par devoir. D'autres sont là par passion. Mais certaines ne sont pas venues pour voir le match. Elles ont une mission à accomplir, un compte à régler, un homme à guetter, à démasquer, à tuer peut-être. Déterminées, elles attendent. Ce stade en transe est à l'image de l'Italie d'aujourd'hui. Et humour à revendre.

Gallo, Max : « La chute de l’empire romain »

Ve siècle. Galla Placidia, fille, sœur et mère d’empereur, erre dans les rues de Ravenne menacée par les hordes de Barbares. Dans la touffeur de ce mois d’août 440, elle se souvient. Elle se souvient de sa jeunesse, du temps où Rome dominait encore, où Rome était un empire. Elle se souvient des premières invasions barbares déferlant en vagues par-delà le Danube, des compromissions des dirigeants romains, de la déliquescence de la haute société.

Alors que les Barbares sont aux portes de la Ville éternelle, qu’elle est écartée du pouvoir, Galla tente de comprendre comment le plus puissant empire d’Occident et d’Orient a pu en arriver là. En se mettant dans les pas de cette héroïne douloureuse, obnubilée par la grandeur de Rome, Max Gallo s’interroge sur la décadence des peuples et le mécanisme irrémédiable qui conduit à la chute d’une civilisation.

Kahn, Michèle : « La clandestine du voyage de Bougainville »

Rochefort, le 23 décembre 1766. Déguisée en jeune homme, car il est interdit aux femmes de monter à bord d'un navire royal, Jeanne Baret embarque sur L'Etoile, l'un des deux vaisseaux de la flotte de M. de Bougainville. Lorsqu'elle a appris que son amant, Philibert Commerson, était invité à se joindre au voyage de Bougainville, elle n'a pas hésité longtemps. Et la voilà aujourd'hui bien décidée à le suivre contre vents et marées jusqu'au bout du monde. Jeanne est une jeune paysanne qui a le don de guérir le mal par les plantes, Philibert un naturaliste renommé. Leur amour fou les a déjà obligés à quitter le Morvan et à s'enfuir ensemble à Paris. Pas question pour elle de le laisser maintenant partir seul à la découverte de territoires extraordinaires, de peuples, d'animaux et de plantes inconnus ! Que de stratagèmes il lui faudra déployer pour paraître ce qu'elle a décidé d'être : le valet de M Commerson ! Elle devra tenir son rang parmi les hommes d'équipage, résister aux périls qui se multiplient sur les mers du Sud. Sa folle passion et son insatiable curiosité lui font accomplir des prodiges, et elle passe bientôt pour un homme plus fort que les autres. Mais combien de temps encore pourra-t-elle dissimuler sa féminité ? La Clandestine du voyage de Bougainville, c'est l'histoire incroyable et vraie d'une femme extraordinaire qui, par amour, décida de braver tous les interdits et de prendre tous les risques. « Une plongée dans les temps héroïques de la marine à voile. Ouvrage instructif sur les découvertes de la flore outre-Atlantique, très documenté mais d'une lecture facile et convenant à tous les publics » (Commentaire client sur Amazon)

Millar, Margaret : « Angoisses »

Tout l'art de Margaret Millar est de concevoir des intrigues qui flirtent avec la folie, la perversion, les machinations les plus tordues, ce qui leur confère une ambiance très étrange. « La Femme de sa mort » : une femme est accusée du meurtre de l'homme qu'elle fréquentait. Mais l'auteur se garde bien de l'innocenter, et explore d'autres pistes.  « Un étranger dans ma tombe » : une femme fait un rêve dans lequel elle est morte depuis quatre ans. Que cache la mystérieuse date de décès inscrite sur la tombe ? « Au violeur ! » : Une fillette disparaît. Quelle intuition a poussé un homme à la surveiller, alors qu'il la connaît à peine ? « Le Territoire des monstres »traduit par Jean-Patrick Manchette, fit grand bruit lors de sa parution en France en 1972. Considéré comme un sommet du roman de suspense psychologique, il nous plonge dans une ambiance tendue entre le racisme et la haine familiale : Californie du Sud, à la frontière mexicaine, terre de migrants et de clandestins. Un homme a disparu sans laisser de trace un an auparavant, et une action en justice est entreprise par sa jeune veuve pour qu'il soit déclaré officiellement mort. L'inconnu, au fil de l'enquête, se montre sous un jour nouveau. Ces quatre romans sont suivis de six nouvelles. Margaret Millar y montre qu'en plus de son talent à tenir le lecteur en haleine, elle n'était pas dépourvue d'humour.

Murari, Timeri : « Le cricket club des talibans »

En 2000, à Kaboul. Le gouvernement islamique impose sa férule à la population, pratiquement tout est interdit, journaux, distractions, jeux, etc. Mais voilà qu'il annonce vouloir promouvoir le cricket, pour prouver à ses opposants que l'Afghanistan peut aussi être une nation sportive. La meilleure équipe ira se perfectionner au Pakistan - ce que certains voient tout de suite comme une possibilité de s'enfuir. Mais il faut d'abord connaître les règles du cricket et s'entraîner. Bien sûr, c'est strictement interdit aux femmes. Or la jolie Rukhsana a joué autrefois en Inde... Au prix d'incroyables ruses, subterfuges et déguisements, elle va mettre sur pied une équipe composée de son frère et de leurs cousins, tous bien décidés à se libérer du joug des talibans. Y parviendront-ils et que risque-t-il d'arriver à Rukhsana l'intrépide, la rebelle ? « Titre parfait aussi attirant et surprenant que le récit! Livre lu d'une traite, vraiment, impossible de le lâcher avant la fin! Style classique, mais l'histoire! La vision derrière la burqa ou à l'intérieur des maisons Afghanes, des passages durs, mais de l'humour, de l'amour, de l'amitié, de la solidarité.... » (Commentaire client sur Amazon)

Ormesson, Jean (d’) : « Comme un chant d’espérance »

Avec l’âge, l’immortel Jean d’Ormesson se sent de plus en plus mortel, mais aussi de plus en plus enchanté et étonné par cette parenthèse miraculeuse que forme toute existence. Dans ce texte très personnel, l’académicien nous offre un discours introspectif, qui interroge sa spiritualité et ses croyances à l’aune du savoir scientifique le plus récent. Usant d’une érudition aussi solide que variée, l’ancien directeur du Figaro nous offre un livre d’une grande richesse et d’une belle profondeur. Au fil des mots, l’auteur s’enchante que tout soit possible, et surtout le plus invraisemblable.    « Comme un chant d’espérance » est un récit que Jean d’Ormesson qualifie lui-même d’inspiré, répondant à un impératif intérieur qui poursuit avec brio cette tradition littéraire très française des moralistes. Un ouvrage et une écriture allant à l’essentiel, qui magnifie aussi le livre comme objet de dialogue, de rencontre et d’introspection. « Très bel ouvrage. Une histoire de l'Univers expliquée par l'éclectique d'Ormesson vaut bien des cours de philo...Livre empreint de réflexion et de poésie sur de grands thèmes, tout ceci agrémenté d'une dose de culture à laquelle on ne dit pas non (comme toujours chez Jean d'O). Ceci dans un style clair et épuré, de courts chapitres qui valent la peine d'être médités grandement. Et surtout un regard humble, jeune et plein d'espoir de la part de cet illustre immortel. » (Commentaire client sur Fnac)

Portes, Jacques : « Itinéraire d’un cow-boy français »

Ce récit d'une aventure hors du commun nous permet de mieux comprendre, dans toute sa complexité, le phénomène du dépaysement et de l'appropriation d'une nouvelle culture - quand chacun se faisait l'artisan de son propre rêve américain – Frédéric de Fnac Paris -Ternes –

Punke, Michael : « Le revenant »

« Le Revenant est une histoire vraie qui s’est déroulée au début du 19ème siècle, en Amérique du nord. Hugh Glass, un trappeur chevronné, est attaqué par un grizzly. Les terribles blessures infligées par le plantigrade sont apparemment mortelles. Ses compagnons, qui le croient à l’agonie, l’abandonnent en pleine nature hostile, seul et sans arme. Puisant dans des ressources insoupçonnées, Glass va survivre, soigner ses plaies béantes, réapprendre à marcher et parcourir des centaines de kilomètres dans l’espoir d’assouvir sa soif de vengeance. » (Commentaire client sur Amazon)

Willocks, Tim : « Les douze enfants de Paris »

23 août 1572. De retour d’Afrique du Nord, Mattias Tannhauser, chevalier de Malte, arrive à Paris. Il doit y retrouver sa femme, la comtesse Carla de La Pénautier, qui, enceinte, est venue assister au mariage de la sœur du roi avec Henri de Navarre. À son arrivée, Mattias trouve un Paris en proie au fanatisme, à la violence et à la paranoïa. La tentative d’assassinat contre l’amiral de Coligny, chef des réformistes, a exacerbé les tensions entre catholiques et protestants. Introduit au Louvre par le cardinal de Retz, Mattias se retrouve bientôt au cœur des intrigues de la Cour et comprend très vite que le sang va couler dans les rues de Paris. Dans une capitale déchaînée, où toutes les haines se cristallisent, Carla est impliquée au même moment dans une terrible conspiration. Plongé dans un océan d’intrigues et de violences, Mattias n’aura que quelques heures pour tenter de la retrouver et la sauver d’un funeste destin. Tim Willocks est sans aucun doute l’un des plus grands conteurs de notre temps. Avec un souffle épique qui évoque Alexandre Dumas, il nous donne ici un roman inoubliable qui, se déroulant sur vingt-quatre heures, capture toute la folie d’un des plus terribles épisodes de l’histoire de France.

« Très bon livre je n'ai pas pu m'arrêter de le lire, très prenant une vision de la St. Barthélémy sûrement pas si éloigné que ça de la réalité. » (Avis client sur Amazon)

Partager cet article

Repost 0
Published by mairie de puget - dans Bibliothèque Municiaple
commenter cet article

commentaires